Rousseau copiste de musique: l’envers de l’auteur?

Journal Article (Academic article)

On ne s’est guère interrogé sur ce que fut la principale activité professionnelle de Rousseau, ‘copiste de musique’. Recopier un texte musical a longtemps été, avant l’avènement des moyens mécaniques de reproduction, une activité essentielle de la pédagogie musicale. Le présent essai a pour propos d’éclairer les implications de ce ‘métier de copiste’ sur la relation de Rousseau à la musique, et leur incidence sur son projet de réforme de notation musicale. Au-delà de questions purement musicales, le métier de copiste s’inscrit dans la sphère d’activité de Rousseau écrivain et de son rapport à l’écriture.

Duke Authors

Cited Editors

  • Dea, MO

Published Date

  • 2012

Volume / Issue

  • 1 /

Start / End Page

  • 197–222 - 197–222

Published By